10 bonnes raisons de ne pas voter Benno

Législatives 2017

Depuis 2012, M. Macky et sa coalition Benno Bokk Yakaar sont aux commandes du pays. L'heure du bilan a sonné.
Pour accéder au pouvoir, M. Macky nous avait promis de matérialiser, une fois élu, la rupture à travers une gouvernance sobre et vertueuse, mettre la patrie avant le parti, etc. Cette rupture tant promise ne nous sera, hélas, pas permise.
M. Macky promeut, depuis 2012, la transhumance. Il a pu redonner vie à bon nombre d'hommes politiques qui, normalement, ne devraient plus avoir droit au chapitre.
Pourquoi ne pas voter Benno est salutaire ?
1- Parce que l'Assemblée nationale a besoin de sang neuf avec des députés plus enclins à mettre en avant les intérêts de leurs concitoyens que le simple fait de satisfaire le chef de l'exécutif.
2- Parce que cette liste se sert des deniers publics pour être une nouvelle fois majoritaire à la Place Soweto.
3- Parce que cette coalition de fortune ( lancée, pour rappel, dans l'entre-deux tours de l'élection présidentielle de 2012) dont la survie dépend du gâteau [ou des privilèges ] à (se ) partager, avait une seule mission : faire partir Abdoulaye Wade. Seulement, à l'instar de ce dernier Dansokho, Moustapha Niasse, Tanor Dieng Ousmane, Djibo Kâ, Landing Savané, entre autres devraient aussi aller se reposer, depuis belle lurette.
4- Parce que Benno s'est donné en spectacle. Les leaders des partis majoritaires de cette coalition n'ont tristement réussi qu'à perpétuer des pratiques politiciennes inacceptables. N'étant pas à la hauteur de nos attentes, ils n'auront réussi que quelques rares prouesses politiques inadmissibles au vingt et unième siècle.
Des exemples : Macky Sall s'est occupé, tour à tour, de Karim Wade et de Khalifa Sall; il aura aussi, dans une moindre mesure, subtilement écarté Bamba Diéye au profit de son beau-frère Mansour Faye à Saint-Louis; Ousmane Tanor Dieng et son staff ont sacrifié Khalifa Sall, Bamba Fall, Barthélemy Dias, etc.; Moustapha Niasse aura chassé de son parti Malick Gackou pour rester à la tête de l'Assemblée nationale.
5- Parce que M. Macky fait du forcing sa marque de fabrique. Présent, bien présent au cours de cette campagne, il voudrait néanmoins donner l'impression d'être au-dessus de la mêlée. Les affiches de campagne de sa coalition Benno le démontrent bien.

6- Parce que : "Qui trop embrasse mal étreint "
Qui, pour dire au Premier ministre qui commence à prendre goût aux bains de foule qu'il ne pourrait être au four et au moulin ? Propre à tout, propre à rien, ajouterons-nous.

7- Parce que la rupture tant promise par Macky n'a jamais été effective. Il n'est pas encore devenu "un vendeur d'espérance", selon Napoléon Bonaparte.

8- Parce qu'on veut nous faire croire qu'il faut saluer certaines initiatives et réalisations mises à l'actif du PUDC ou du PUMA ou de l'OFOR; alors que l'eau, encore moins l'électricité sans oublier les routes ( pour désenclaver certaines zones ) et les ambulances ne devraient constituer un luxe pour un Sénégalais, sur toute l'étendue du territoire national.

9- Parce qu'il a fait la promotion de la transhumance pour être réélu en 2019. Un précédent dangereux pour notre démocratie. La liste des transhumants qu'il a réhabilités est tellement longue qu'il ne faudrait pas s'aventurer à vous les présenter.

10- Parce que
N'ayant pas pu
N'ayant pas su
Depuis 2012, donner des gages
Assez de gages
Alors : Benno dégage !

22/07/2017

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : dimanche, 23 juillet 2017