" Jaay doole baxul !"

Vivement la marche normale

« Aucune perturbation ne sera tolérée. Ce n'est pas le moment. » disait M. Macky lors de sa rencontre avec une partie de la presse nationale. Nous reviendrons sur cet événement.
Ainsi donc, la marche qui se trouve être un droit constitutionnel serait interdite. Il n'y a point de rupture, alors ?
Qu'on ne nous traite surtout pas d'oiseau de mauvais ou d'éternel insatisfait : notre engagement est purement citoyen et n'a aucun relent politique. Ceci étant, nous restons indépendants et apprécions, en toute lucidité et objectivité ce qui se passe au Sénégal.
Inutile de rappeler aux uns et aux autres, les jalons de notre engagement. Sous Wade, de 2011 à 2012, nous bravions les interdictions de marche et endurions brimades et tracasseries policières. 
Notre conviction est faîte. La marche est un droit fondamental ne pouvant être remis en question au nom du XVe Sommet de la Francophonie. Le bon sens voudrait que cette marche soit autorisée, encadrée pour l'image de marque de notre nation.
Ils veulent marcher sous le soleil ardent ? Qu'ils marchent !
Le 21 novembre, sunumbir couvrira la manifestation et vous verrez qu'il n'y aura aucune perturbation. Pour dire vrai, il n'y a pas de quoi fouetter un chat : juste une question d'heures.
Que ceux qui veulent aller au Sommet de la Francophonie y aillent. Que ceux qui veulent dénoncer, le fassent ! Vive notre démocratie ! Vivement, la grandeur !

Que Youssou Ndour reprenne sa chanson " jaay doole baxul !"

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire