Blouse « anti-pathial[1] » au Lycée de Thiaroye : une initiative louable

Une initiative louable

Cette année ( 2014/2015), au lycée de Thiaroye, les autorités ont pris une mesure qui paraît salutaire à plusieurs égards.  Une telle initiative est louable dans la mesure où toutes les campagnes jadis menées pour inciter les filles à la correction, à la décence, n’avaient pas porté leur fruit.

Plus qu’un simple détail, nous insistons sur le design des nouvelles blouses. Celles qui sont conçues spécialement pour les filles enregistrent des grincements de dents. L’absence de boutons à l’instar des anciennes  blouses et les couleurs mauve/ blanc posent problème à celles que nous avons interrogées. Elles regrettent le choix des couleurs poussant certaines mauvaises langues, nous disaient-elles,  à se moquer d’elles en les traitant de coiffeuses plus précisément d’employées des salons de coiffures sponsorisées par une célèbre marque de mèches de la place. Elles avouent, en outre,  avoir l’impression d’être emprisonnées par leurs nouvelles tenues.

De l’autre côté, les autorités du lycée ont tenu à réaffirmer leur volonté en faisant de sorte que les élèves ne se trompent pas de cadre. Elles promettent de faire un bilan afin de trouver des tenues adéquates alliant décence et aisance pour le bonheur des élèves normaux.

Il y a  lieu de se réjouir d’une telle initiative car certaines filles laissaient délibérément entrevoir une partie de leur poitrine aux heures de cours. Cette pratique trivialement appelée « pathial » en wolof ou décolleté en V est une telle attitude qui importunait certains professeurs ayant avoué leur inconfort.  D’autres professeurs, par contre,  n’hésitaient pas à perdre des minutes en plein cours pour exiger qu’elles boutonnassent leurs blouses.

Une voix autorisée du lycée nous indiqua la trouvaille des élèves qui parlaient désormais de blouses « anti-pathial ».  Quoique louable, cette initiative est en train d’être contournée par des élèves tordues qui se rabattent sur la longueur de leur blouse qu’elles raccourcissent dans l’optique de dévoiler leurs rondeurs ou le caractère moulu de leurs habits.

Sacrées élèves ! Pourvu qu’on ne leur demande pas de rallonger les blouses jadis raccourcies.



[1] Décolleté en V 

Blouses

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : mardi, 02 décembre 2014