Jean-Pierre Siméon

La différence

Texte cent soixante-troisième 
Texte choisi : " La différence " de Jean-Pierre Siméon 
I- Présentation de l'auteur : Né en 1950,  Jean-Pierre Siméon est un poète et dramaturge français. Son œuvre riche et variée comporte une dizaine de recueils de poèmes, des romans, des pièces théâtrales, etc. 
II- Texte : La différence
Pour chacun une bouche deux yeux
deux mains deux jambes
Rien ne ressemble plus à un homme
qu’un autre homme
Alors 
entre la bouche qui blesse
et la bouche qui console
entre les yeux qui condamnent
et les yeux qui éclairent
entre les mains qui donnent
et les mains qui dépouillent
entre le pas sans trace
et les pas qui nous guident
où est la différence
la mystérieuse différence ?
   Jean-Pierre Siméon 
III- Quelques axes de lecture 
- Un poème très riche et bien travaillé 
- Le choix du mot juste
- La progression des idées : un raisonnement déductif avec des arguments logiques. 
- Un texte aux relents surréalistes
- Repérage de mots ayant trait au champ lexical du corps humain 
- Un texte très pauvre en signe de ponctuation. 
- Quel sens donnez-vous à la chute du poème ?

- Repérage de termes contraires
- Quelle relation existe entre les deux premiers vers et le reste du texte ? 
- Repérage et interprétation de figures de style : comparaison, parallélisme, anaphore, etc. 
IV-Insistons sur 
Quelques figures de style 
1- Le parallélisme : C’est le fait d’utiliser une syntaxe semblable pour deux énoncés. Il rythme la phrase en mettant en évidence une antithèse.
Exemple : "entre la bouche qui blesse

et la bouche qui console
entre les yeux qui condamnent

et les yeux qui éclairent"

2- L'antithèse : C’est le rapprochement de deux termes, deux expressions ou deux propositions contrastées. Elle crée un effet de surprise ou un effet comique. 
Exemple : blesse ( vers 6)/ console ( vers 7)
Condamnent (vers 8)/ éclairent ( vers 9)
Donnent ( vers 10)/ dépouillent ( vers 11) 
10/09/2017

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : dimanche, 10 septembre 2017