Le gouvernement cassa la dynamique !

L'après-sommet nous intéresse

Le 30 novembre de chaque année symbolise la date limite pour le paiement des indemnités des examens du Bac et du BFEM organisés des mois auparavant pour la bonne marche du système éducatif sénégalais.
Le gouvernement est pourtant conscient des accords signés avec les syndicats des enseignants, mais il ne respectera pas, de sitôt, sa part du contrat. Chaque année, nous assistons aux mêmes pratiques qui n'honorent personne.
Les autorités ont démontré que l'école sénégalaise ne constituait pas, à première vue sa priorité. Elles traînent les pieds et ne donneront aux professeurs leur dû en décembre ou parfois après une grève menée par ces derniers.
Le XVe sommet de la Francophonie aura cristallisé toutes les attentions. Nous réitérons ce que nous avions dit : l'après-sommet nous intéresse.
Vivement décembre. Et, les autorités seront obligées de gérer les vrais problèmes auxquels elles sont confrontées depuis belle lurette.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire