Commémoration, M. Thiam

se souvient du Joola

                           26 septembre 2002- 26 septembre 2013

sur-ibnoze-le-27-avril-2013-plus-027.jpgPlus d’une décennie après le naufrage du bateau le Joola, nous regrettons amèrement que les habitudes n’aient pas changé, du moins qualitativement parlant.  Pour la commémoration de cette année, nous vous proposons ce poème-souvenir de M. Cheikh Thiam, professeur certifié de Lettres

 

 

                                   Le Joola, je me souviens

 Mes mots ne sauraient dire l’essence de mon désarroi,

Mes mots ne sauraient traduire la quintessence de mon émoi,

Les maux de toute une nation consternée,

Mon pays, le Sénégal, submergé

Par les flots de l’enfer, les vagues du malheur.

Mes gémissements, jaillis des profondeurs

D’une âme terriblement meurtrie et pure,

D’un cœur terriblement obscur :

Le Joola a coulé, le Sénégal a pleuré ;joola-6-3.jpg

Le Sénégal s’est plaint, le joola a sombré,

Emporté par les démons de la mer,

Perchés du haut des nuages affreux,

Confinés au fin fond d’une mer mégère.

Ils ont tué ma patrie, mon terroir preux,

Vêtu de son linceul, le joola s’est assoupi.

Tout de noir vêtue, ma terre nourricière s’est tue

Pour l’instant d’un souvenir éternel.

Reposez en paix martyrs de l’insouciance humaine,

 Victimes du tumulte marin  et de la bêtise humaine.

M. Cheikh Thiam

Professeur certifié de Lettres à  Dakarbateau.jpg

le-joola-1.jpg

5 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : jeudi, 24 Septembre 2015