« J'ai tant rêvé de toi » de Robert Desnos (1900-1944)

Texte vingt et unième, 28/09/2014

J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.
Est-il encore temps d'atteindre ce corps vivant et de baiser sur cette bouche la naissance de la voix qui m'est chère?

J'ai tant rêvé de toi que mes bras habitués en étreignant ton ombre à se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas au contour de ton corps, peut-être.
Et que, devant l'apparence réelle de ce qui me hante et me gouverne depuis des jours et des années je deviendrais une ombre sans doute.
O balances sentimentales.

J'ai tant rêvé de toi qu'il n'est plus temps sans doute que je m'éveille. Je dors debout, le corps exposé à toutes les apparences de la vie et de l'amour et toi, la seule qui compte aujourd'hui pour moi, je pourrais moins toucher ton front et tes lèvres que les premières lèvres et le premier front venu.

J'ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé, couché avec ton fantôme qu'il ne me reste plus peut-être, et pourtant, qu'a être fantôme parmi les fantômes et plus ombre cent fois que l'ombre qui se promène et se promènera allègrement sur le cadran solaire de ta vie.

Robert Desnos, "Corps et biens".

 

Quelques axes de lecture

-          Robert Desnos, un poète surréaliste

-          Un poème écrit en vers libre ; un texte riche en ponctuation

-          Un poète profondément affecté

-          Une femme virtuelle

-          Les marques du lyrisme

-          Repérage de figures de style : anaphore, métaphore, synecdoque, métonymie, ellipse, hyperbole, comparaison,  oxymore, allégorie, etc.

 Point grammatical

Conjugaison : Le conditionnel / le futur simple

I – Le conditionnel

-          On emploie le conditionnel présent pour exprimer une condition, un doute, un souhait, une affirmation atténuée, un refus poli,  un conseil ou pour exprimer une action ou un état futur par rapport à un moment du passé.

Exemple : « Je pourrais moins toucher ton front
Et tes lèvres que les premières lèvres
 »

 -          On emploie le conditionnel passé pour exprimer une possibilité dans le passé qui ne s’est pas réalisée, une affirmation atténuée relative au passé ou une action antérieure à une autre, elle-même exprimée au conditionnel présent.

II- Le futur simple

Pour affirmer une certitude, on emploie le futur simple

Exemple : « Et se promènera allègrement
Sur le cadran solaire de ta vie
 »

NB : L’utilisation du conditionnel dans les journaux[1]

Lorsqu’un journaliste ne peut pas ou ne veut pas se porter garant d’une information, il utilise le conditionnel. Certains chroniqueurs ont recours au conditionnel pour décrire une situation politique à partir d’une hypothèse : c’est la politique-fiction.

Exemple : Le Président aurait rencontré …

Remarque[2] : Le conditionnel passé 2e forme a la même conjugaison que le plus-que-parfait du subjonctif ; c’est un temps qui n’est plus guère utilisé.

 


[1] M.-C. Bayol, M.-J. Bavencoffe, La Grammaire française, NATHAN, 1988.

[2] Bled 5e /4e/3e Cours supérieur, HACHETTE Education, 2006.  

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : lundi, 21 novembre 2016