En pleurer, en rire ou prendre conscience ?

Vive l'aprés Sommet de la Francophonie

Pour un Sommet de la Francophonie, nous n'atteindrons pas le sommet.
Et le Gouverneur mit les points sur les « i » par le biais d'un communiqué adressé à l'Agence de Presse Sénégalaise (APS).
Mieux vaut tard que jamais diront certains pour justifier cette lenteur injustifiable ayant induit en erreur une bonne partie de la population sénégalaise et les autorités au premier plan notamment le ministre de l'Intérieur et le chef de l'Etat.
Un amateurisme pur et simple des autorités diront les autres qui regretteront cette polémique autour d'une date, d'un meeting organisé par l'opposition.
La rumeur aura enflé, le Gouverneur de Dakar en toute complicité avec l'Etat aura laissé faire pour jauger et en dernier lieu autoriser en donnant des arguments qui nous font rire sous cape.
Une chose est sûre pour ce sommet, on n'aura pas atteint le sommet.
- L'opération « teral gane yi » relève de la poudre aux yeux des Sénégalais : La salubrité de notre pays ne doit nullement être assujettie à la tenue d'un sommet.
- La rupture tant clamée fait défaut à ce niveau
- Les festivités ont commencé : l'après XVe Sommet nous intéresse !

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !