Sidy Lamine Niasse fit le buzz

Une sortie anticipée empreintes de révélations

Tout ça pour ça :

Images 2Dans la bande annonce de l’émission sortie présentée par la journaliste Ndéye Astou Gueye dont la diffusion était prévue le dimanche 29 Décembre courant, un avant goût des futures révélations fracassantes de Sidy Lamine Niasse nous avait été proposé.

Avec cette seule bande annonce, qui sera plus tard incriminée, des voix commençaient à s’élever, particulièrement dans les forums de discussions qui pullulent sur Facebook. M. Ben Diallo, en observateur averti, ouvrit le débat sur une des pages « Y en a marre ».  Son post était intitulé : «  Qu’attend M. Le Procureur pour convoquer Sidy Lamine Niasse ? »

Diffusion prématurée :

Vendredi après midi, une édition spéciale nous permit de découvrir l’intégralité de cette sortie de Sidy Lamine, par anticipation. Le fait est que Sidy Lamine Niasse, sous le coup d’une convocation à la brigade de la gendarmerie de Colobane aura réservé l’exclusivité à ses téléspectateurs et fit ainsi le buzz. La pratique est connue sous nos cieux.

Seule la part de vérité nous intéresse :

Sidy Lamine Niasse, comme à l’accoutumée, n’a pas fait dans la langue de bois. Il  ne rata presque personne : M. Macky, M. Moustapha Niass, M. Tanor Dieng, Ameth Khalifa Niass, l’Eglise, Serigne Modou Kara, etc. en ont pris pour leurs grades.

A dire vrai, sa sortie était, à plusieurs égards, similaire à un règlement de comptes. Et la séquence jugée suspecte, du moins plus suspecte que les autres, est sûrement celle ayant trait aux biens mal acquis. Avec le recul qui nous aidera à dépassionner le débat, nous nous rendons compte que  Sidy aura dit tout haut ce que des gens susurraient tout bas. L’origine licite des biens de nos hommes politiques nous intéresse, surtout depuis la résurrection de la CREI.

Point de triomphalisme

La montagne aura accouché d’une souris. Sidy, à renfort de caméras, déféra à la convocation, en invoquant  les écrits de Cheikh Ahmadou Bamba.

Tel un scénario écrit, il fit savoir au bout de quelques minutes que la convocation était annulée. Sur quelles bases ? Nous ne saurions le dire. Point de triomphalisme, tout de même eu égard au respect que nous devons vouer à nos institutions et aux personnes qui les incarnent même s’ils sont rattrapées par leur passé.

Entre les lignes Sidy dira qu’il y a des voleurs qui crient aux voleurs. Il est le seul responsable de ses accusations. Sur cette même page «  Y en a marre », M. Cheikh Thiam demandera au PDG du Groupe Walf d’aller au bout de sa logique en présentant ses preuves.

Sidy voulait se faire entendre vu qu’on l’attendait. Il aura réussi son coup car les autres sont tombés dans son piège. Qu’on l’aime, qu’on ne l’aime pas, il aura fait le buzz. De la confrontation des idées jaillira la lumière. 

sunumbir.com

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : vendredi, 27 décembre 2013