M. Macky Sall à Keur Momar Sarr

Mieux vaut tard que jamais

Gras- Tweet- Thé de l'eau pour les familles éprouvées 

 Pour mettre fin à la rumeur faisant état d’une erreur d’appréciation l’ayant conduit à minimiser une catastrophe de cette trempe, M. Macky décida, en tant que chef suprême des armées de mettre son uniforme pour descendre sur les lieux.

 M. Macky se rendit à Keur Momar Sarr, plus de deux semaines après le début du calvaire des Dakarois relaté même par le quotidien danois le plus lu dans ce pays scandinave.

1378335-669038283119939-1030426998-n-3.jpg De ce déplacement est ressortie une assurance : tous les Dakarois doivent prendre leur mal en patience. Rien de nouveau sous le soleil car nous savions tous que le problème était sérieux. Il y a certes une marche vers la normalité (l’eau revient par moments dans les robinets)  mais les dispositions prises par l’Etat doivent être accrues pour endiguer  tout risque de maladie.

 Un « super » cadeau de M. Macky qui promit aux populations éprouvées  la gratuité des factures d’eau. Après cette fatigue, on pourra ainsi se permettre de manger gras, d’envoyer des tweets tranquillement pour enfin siroter sa tasse de thé. Toutefois, un problème persistera car tous ceux qui dans un élan de générosité donnaient gratuitement l’eau aussi bien à leurs voisins qu’à ceux qui en souhaiteraient risquent de se retrouver avec des factures salées. Puisqu’on ne peut pas faire d’omelettes sans casser des œufs, qu’ils nous pardonnent ce préjudice ou à défaut qu’ils réclament des sous aux assoiffés.

 1378335-669038289786605-1299462476-n-2.jpgCoup de com ou calcul politique, toujours est-il que nous pensons que c’est à la SDE d’indemniser ses abonnés et non à l’Etat par le biais de M. Macky de payer à notre (ou à sa) place. Le contrat qui lie à la SDE suppose qu’elle nous procure cette eau régulièrement, que nous sachions. Exaspérés depuis deux semaines, nous disons quand même Merci prési Macky.

 Les responsabilités des différents régimes doivent être situées

 Notre seul tort : avoir mis tous nos œufs dans un même panier. Cette pénurie d’eau aura causé des dégâts inestimables : va-et-vient interminables, insomnies, fatigue psychique et physique, stress, etc. Pourvu qu’on apprenne de nos erreurs. Le chef de l’Etat l’a souligné depuis New York, il nous faut penser d’autres sources d’alimentation afin de ne pas dépendre de cette seule conduite endommagée.

 Remontons la chaîne pour situer les responsabilités des uns et des autres. Nous le savons tous une amnésie collective pousse bon nombre de Sénégalais à imputer toutes les erreurs au régime de Wade ; mais pour cette fois-ci nous nous devons de rappeler les responsabilités du régime socialiste. En effet, c’est sous Abdou Diouf que la SONEES fut privatisée d’où l’existence des deux entités SDE et SONES. Me Abdoulaye Wade et M. Macky Sall quant à eux ont renouvelé le contrat avec des avenants.

 Que nos gouvernants sachent qu’ils ont des comptes à nous rendre. Le manque d'eau aura, au moins, le mérite de faire comprendre qu’on doit nullement soumettre le contrôle de secteurs aussi stratégiques que l’eau, la téléphonie et que savons-nous encore à des groupes financiers étrangers.

 Vivement la fin du calvaire. Et si nous revisitions les clauses du contrat liant l’Etat à la SDE. Du courage, a-t-on besoin pour le faire !

 sunumbir


2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : samedi, 28 septembre 2013