Le Pont Mirabeau de Guillaume Appolinaire

Texte cent treizième

I- Présentation de l'auteur :  Guillaume Apollinaire (1880-1918 ) élabore avec ses amis Max Jacob et Picasso la théorie artistique du cubisme. 
Marie Mélanie Laurenceau rencontrée en 1907, grâce à l'entremise de Picasso fut sa muse. En 1912, elle quitta Appolinaire. En 1913, il fait paraître son recueil Alcools d'où est extrait " Le Pont Mirabeau". 

Sources : Wikipedia, alalettre.com

             Texte :                              Le Pont Mirabeau
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
            Et nos amours
       Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
Les mains dans les mains restons face à face
            Tandis que sous
       Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
L'amour s'en va comme cette eau courante
            L'amour s'en va
       Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
Passent les jours et passent les semaines
            Ni temps passé 
       Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 Guillaume Apollinaire, Alcools, Éditions Gallimard, 1920.

II- Quelques axes de lecture
- Le poids de l'amour
- La tonalité lyrique du texte 
- La Seine, le pont Mirabeau : un cadre favorable au souvenir
- L'ombre de Marie Mélanie Laurenceau plane sur ce poème 
- Une révolution poétique : L'absence de ponctuation
- Une belle invite : " Les mains dans les mains restons face à face"
- Une répétition aux allures de refrain 
- La valeur des temps verbaux 
- Repérage et interprétation de figures de style : antithèse, personnification, anaphore, parallélisme, comparaison, métonymie, gradation, etc. 

III- Insistons sur :
Le sujet inversé 
Le verbe s'accorde toujours avec son sujet. Celui-ci peut se placer devant le verbe. Il peut aussi être inversé. 

Exemple : "Sous le pont Mirabeau coule la Seine"

"sonne l'heure"

* Ce texte fut proposé par M. Assane Ndiaye

Bon dimanche à tous !

17/07/2016

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : dimanche, 17 juillet 2016