Tabaski 2013, sunumbir vous dit déweuneuty !

Le m'as-tu vu tue quand il s'agit du mouton

Dara métiwul ! Le m'as-tu vu tue, surtout avec le mouton

Le mouton, on va lui faire sa fête100-6796-2.jpg

Les préparatifs vont toujours bon train pour certains au moment où d’autres ont déjà prié et sacrifié leur mouton. Il en est ainsi : à chacun sa logique. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, on se perd parfois dans les explications. Pourquoi doit-on jeûner le jour d’Arafat en même temps que la Mecque et ensuite décaler d’un jour notre célébration de l’Aid El Kébir, attendant le surlendemain pour faire la fête à son mouton ?

Simple question. Tout est question d’harmonie et de commission,   alors respectons et passons à autre chose. Autre chose ? Mais l’actualité c’est toujours le mouton. Notre grand frère Al Hassan Hane aime à le répéter la Tabaski est une fête composée de plusieurs rubriques : moutons, boubous,  légumes, condiments, coiffure, chaussures, étrennes ou ndéweneul, etc.   

Les dépenses auxquelles la Tabaski fait appel sont importantes. Une chose est sûre, la Tabaski est une recommandation divine, même s’il y a des pratiques sociétales nous incitant  à nous payer un mouton qui nous coûterait la peau des fesses, pour parler trivialement ; il faudra surtout penser à toutes les autres rubriques. De plus, Allah ne nous demande pas de vivre au dessus de nos moyens.

Tout est cher et les éleveurs sont sans scrupule. Au nom de leur opération dite Tabaski, ils sont capables de vous dépouiller, figurez-vous, de tous vos sous. Nous avons vu un imam s’y mettre et se comporter en véritable capitaliste oubliant au passage que l’argent mal acquis ne profitait jamais.

Réalité dakaroise :

On est à Dakar, les responsables n’ont pas assez d’espace pour se payer un mouton plusieurs mois avant la Tabaski. Dés lors, ils sont obligés d’attendre la veille ou le jour même de ladite fête pour se payer un bélier. 

Ah, le bélier ! Nous avons appris que M. Macky en avait acheté un à 310.000 frs. C’est son droit le plus absolu. Seulement, certains fonctionnaires qui ont droit à la fameuse avance pour la Tabaski souhaiteraient que l’on revoie à la hausse le montant prêté 50.000Frs eu égard à la cherté des produits. Ils oublient qu’ils devront toujours payer cette avance. Dé-ci-dé-ment !

Tout est donc question d’organisation. Le « m’as-tu vu » tue, surtout quand il s'agit du mouton. Alors, il ne faudrait point céder à la pression de femmes ou d'enfants qui souhaiteraient un gros mouton aux cornes de rêve.

Dara métiwul avons-nous l’habitude de dire pour rester zen devant toute situation. Vous lecteurs, visiteurs et amis de sunumbir, nous vous souhaitons une excellente fête, vous demandons pardon tout en vous accordant notre pardon. Que toutes nos prières soient exaucées !

PS : Mangeons gras et modérément si possible !   Que la fête continue ou commence, c’est selon le jour choisi : Mardi ? Mercredi ? 

Le travail reprendra très bientôt le dessus : jeudi pour les uns et vendredi pour les autres. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire