La lecture gage de culture

Tous ceux qui ne bouquinent pas ont tort

« J’avoue, d’entrée de jeu, que la lecture m’est étrangère. »

Un aveu de taille fait par une éminente personnalité de la République. De tels propos ne pourraient nullement nous laisser indifférents. Il est inadmissible, pour nous, de laisser des inepties pareilles, faire tache d’huile. 

La vérité doit être rétablie à savoir que la culture passe essentiellement par la lecture. Même si, sous nos tropiques, une conception erronée voudrait limiter la culture à la danse et à la musique. Ce qui ne prospérera point.

La culture du livre doit être plus que jamais d’actualité.

 Le Livre occupe et doit occuper une place de choix dans la formation de tout être humain qui plus est chez ceux qui voudraient occuper des postes de responsabilité, à l’avenir. 

Le réflexe du livre doit être réel chez les intellectuels. Lire ne saurait être assujettie à la frime encore moins à une perte de temps. Le fait est que seule la lecture fera la différence.

 La lecture parce que l’esprit a besoin de sa nourriture. Celui qui lit est considéré comme cultivé, ouvert d’esprit. A contrario celui qui ne lit pas qui est un ignorant dont les limites intellectuelles sauteront à l’œil nu. Ce dernier sera aussi un mauvais manager. Juste pour dire que la lecture est essentielle. 

Quoique les livres coûtent chers, une petite bibliothèque familiale constituerait un bon départ. 

Vive la lecture ! 

18 /12/2014

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : jeudi, 18 décembre 2014