"Noël " de Théophile Gautier

Texte cent trente-sixième

Texte choisi : "Noël " de Théophile Gautier

I- Présentation de l'auteur : 

Dans la préface de Mademoiselle de Maupin, Théophile Gautier (1811-1872), précurseur du Parnasse et de « l’art pour l’art », déclare : « Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid, car c'est l'expression de quelque besoin et ceux de l'homme sont ignobles et dégoûtants, come sa pauvre et infirme nature. »

L’art doit être désintéressé pour Gautier. «  Le poète n’a qu’un seul idéal, la Beauté, qu’il doit s’efforcer d’atteindre grâce à une technique exigeante.» Il a écrit des recueils poétiques dont España ( 1845) ; Emaux et Camées d’où est extrait le poème « Noel »   ( 1852) ; des romans : Mademoiselle de Maupin (1835) ; Le Roman de Momie ( 1858), Le Capitaine Fracasse ( 1863) etc.

Baudelaire disait qu’il avait «  l’amour exclusif du Beau. »

 

II- Texte 

Le ciel est noir, la terre est blanche ; 

— Cloches, carillonnez gaîment ! — 

Jésus est né ; — la Vierge penche 

Sur lui son visage charmant.

 

Pas de courtines festonnées 

Pour préserver l'enfant du froid ; 

Rien que les toiles d'araignées 

Qui pendent des poutres du toit.

 

Il tremble sur la paille fraîche, 

Ce cher petit enfant Jésus, 

Et pour l'échauffer dans sa crèche 

L'âne et le bœuf soufflent dessus.

 

La neige au chaume coud ses franges, 

Mais sur le toit s'ouvre le ciel 

Et, tout en blanc, le chœur des anges 

Chante aux bergers : « Noël ! Noël ! »

 

Théophile Gautier, Émaux et camées, 1852. 

 

III- Quelques axes de lecture 

  • Un poème écrit en octosyllabe 
  • Repérage et interprétation de figures de style : parallélisme, antithèse, métonymie, apostrophe, personnification, etc.

Versification 

  • Disposition, qualité et nature des rimes

 

Insistons sur : 

  • La disposition des rimes : 

Il existe plusieurs schémas de rimes. Lorsqu’on a la disposition :

► A a b b : elles sont dites plates ou suivies

Exemple :     « Derrière elle, le front baigné de douces flammes,

                     Un ange souriant portait la gerbe d'âmes. »

                                            Victor Hugo, Les Contemplations, Mors,

 ► A b a b : on parle, dans ce cas, de rimes croisées ou alternées

 

Exemple :   « Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,     a
                       Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.                       b
                       J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.                              a
                       Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. »              b

Victor Hugo, Les Contemplations, Demain, dés l’aube,…

 

 ► A b b a : elles sont appelées rimes embrassées.

Exemple : « Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle,      a
                     Assise auprès du feu, dévidant et filant,                            b
                     Direz chantant mes vers, en vous émerveillant :               b
                     « Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle. »        a

                              Pierre de Ronsard, Sonnets pour Hélène (1578), II, 24

 

 

Supplément : « Petit papa  Noël » de Raymond Ovanessian, dit Raymond Vincy

 

C'est la belle nuit de Noël 

La neige étend son manteau blanc 

Et les yeux levés vers le ciel, 

À genoux, les petits enfants, 

Avant de fermer les paupières, 

Font une dernière prière.

 

Petit Papa Noël 

Quand tu descendras du ciel 

Avec des jouets par milliers 

N'oublie pas mon petit soulier.

 

Mais, avant de partir, 

Il faudra bien te couvrir 

Dehors tu vas avoir si froid 

C'est un peu à cause de moi.

 

Il me tarde tant que le jour se lève 

Pour voir si tu m'as apporté 

Tous les beaux joujoux que je vois en rêve 

Et que je t'ai commandés.

 

Petit Papa Noël 

Quand tu descendras du ciel 

Avec des jouets par milliers 

N'oublie pas mon petit soulier.

 

Le marchand de sable est passé 

Les enfants vont faire dodo 

Et tu vas pouvoir commencer 

Avec ta hotte sur le dos 

Au son des cloches des églises 

Ta distribution de surprises.

 

Petit Papa Noël 

Quand tu descendras du ciel 

Avec des jouets par milliers 

N'oublie pas mon petit soulier.

 

Si tu dois t'arrêter 

Sur les toits du monde entier 

Tout ça avant demain matin, 

Mets-toi vite, vite en chemin.

 

Et quand tu seras sur ton beau nuage

Viens d'abord sur notre maison

Je n'ai pas été tous les jours très sage

Mais j'en demande pardon.

 

 

Petit Papa Noël

Quand tu descendras du ciel

Avec des jouets par milliers

N'oublie pas mon petit soulier

Petit Papa Noël.

 

Raymond Ovanessian, dit Raymond Vincy

(23 février 1904 - 26 mai 1968)

14182350 1169409606430386 1571613982 n 5Cc el 110151

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire