Opensocietic

OSIWA et CTIC au Radisson Blu

Jeudi 12 mars 2015, la Fondation Osiwa Open Society West Africa et le CTIC nous convièrent à une journée de restitutions au Radisson Blu.
Abdou Aziz Sy présenta le programme qui tournait autour du rôle des TIC dans la bonne gouvernance.
Eva Sow Ebion parla au nom du CTIC. Pour elle, le CTIC crée des brèches dans divers secteurs d'activités pour faire émerger des solutions innovantes.
Mme Awa Bâ prit la parole au nom d'OSIWA pour rappeler la nécessité de mettre le citoyen au cœur du processus de Bonne Gouvernance pour promouvoir la reddition des comptes dans un contexte de faible transparence.
Nous eûmes droit à deux panels avec des panelistes qui apportèrent des réponses convaincantes aux questions posées par M. Sy.
Le premier panel avait pour thème : pourquoi les populations doivent-elles s'impliquer dans la Bonne gouvernance et comment les TIC peuvent-elles les aider ?
Tout au long du panel, l'accent fut mis sur la formation des citoyens, les dangers inhérents à l'utilisation du net, le piratage informatique, etc.
Les actions menées au nom de la bonne gouvernance pouvant blesser les gens qui sont au pouvoir.
Aziz posa la question aux panelistes à savoir s'il est préférable de travailler avec l'État ou contre l'État.
Pour certains travailler avec l'État est une formule réaliste, car l'État fournit ce dont ils ont besoin, mais il arrive des fois où l'État ne voudrait pas travailler avec « vous ou eux. » Pour d'autres s'il y a possibilité de travailler avec l'État, il ne faudra pas se gêner.

À la fin du premier panel, M. Sy laissa la place aux porteurs de projets qui passèrent tour à tour au pupitre pour une brève présentation.
« Citizen café » avec Cyriac G. C. Bogou de la Côte d'Ivoire ouvrit le bal pour inciter les citoyens à voter.
Mamadou Diagne proposa le portail senegalouvert.org qui est une synthèse de documents officiels glanés sur les sites de certaines institutions : les données étant publiques, il n'y aurait aucune inquiétude à se faire, précisa-t-il pour répondre à une question d'un membre du public.
Ibrahim Alio Sando du Niger fit la présentation de Saaduwa, une plateforme d'échanges entre l'État et les citoyens.
Hamzat Lawal du Nigeria présenta Follow the money, qui assure le suivi des investissements enregistrés dans l'éducation.
Saytu est une application lancée par Karamoko Badiane du Sénégal qui prend en compte les préoccupations du patient sur des questions liées à l'accueil, la qualité, la propreté dans les structures sanitaires de Dakar, et du Sénégal (à l'avenir).

Une pause intervint pour un déjeuner qui eut pour cadre le restaurant Little Buddha.
En début d'après-midi, nous eûmes droit à un journal « rappè » spécial Opensocietic. Après la visualisation de la vidéo, Gunman Xuman parla de son expérience. Il expliqua la genèse du JTR. Avec sa liberté de ton, il préconisa le droit à l'information en déplorant le manque de professionnalisme de bon nombre de journalistes qui veulent plaire ou critiquer un régime. Il fit part á l'assistance de ses projets dans la sous-région.
Le second panel tourna autour du thème TIC pour la bonne gouvernance : quel futur et quel modèle économique
Pour la plupart des panélistes, il faut développer des modèles d'affaires durables.
Avec un financement de l'État, la réputation de l'entrepreneur peut être en jeu.
L'expertise est la clé d'un modèle économique.

Quelques conseils furent donnés aux entrepreneurs :
- S'assurer que son marché existe
- Vendre son produit après avoir suscité un intérêt.
- Partir du problème vers la technologie.
- Être souple, s'adapter, car la société change de même que les besoins
- Ne pas avoir peur de l'échec.
- Se dire qu'on ne peut pas sauver le monde tout seul.
- Contraintes des bailleurs dans la gestion axée sur les résultats.
- Créer de la valeur ajoutée et s'entourer de bonnes personnes
-Éviter le syndrome du fondateur
Les résultats du concours portant sur la Bonne gouvernance furent donnés. L'annonce de l'application Opensocietic aussi fut faite pour permettre aux citoyens de participer pleinement au changement des comportements avec des témoignages, des images, etc.
Après une journée riche en découvertes, un cocktail fut offert pour favoriser les échanges.

Quelques images

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : mardi, 17 mars 2015