IN MEMORIAM

Hommage à Feue Mme née Niama Aby Diarra

 AVIS DE DECES

100-5750.jpg


Mme Sarr née Niama Aby Diarra, 
Ancienne Responsable des Ressources Humaines du Groupe Vieirasa, ancienne Directrice Générale de la Société Saloum Agro-Alimentaire, etc. nous a quittés le jeudi 9 Août 2013. Son enterrement a eu lieu le vendredi 10 Août au cimetière de  Ouakam.

Priez pour elle. Que la terre lui soit légère. Qu’Allah l’accueille dans son paradis. Amen ! Fatiha + 11 likhlass  

                     Hommage à feue Mme Sarr née Niama Aby Diarra  

Tata Aby entretenait des rapports singuliers avec ma mère Ndéye Faniang Sangaré dont  elle était l’amie de longue date.  Elle ne manquait pas de faire un crochet à Ndioloféne à l’occasion de ses brefs séjours à Saint Louis.

D’une générosité légendaire, Mme Sarr née Niama Aby Diarra m’aura particulièrement marqué sur plusieurs points. Autant le dire, son ombre planait sur le site. Pour rappel, dans la neuvième chronique transport présentée en Mars 2013 intitulée Dans l'univers des taxis, je parlais d’une visite à la Cité Avions. A l’époque, je taisais son nom pour des raisons personnelles. 

Force est de constater que cet hommage n’a de sens qu’au regard de ce que me liait à ma tante. Tata  Aby aura, de son vivant, fait preuve d’une gratitude exemplaire vis-à-vis de plusieurs membres de la famille Sangaré.

Pour rendre hommage à cette tante très spéciale, je reviendrai sur quelques épisodes avec des actions qui m’imposent une éternelle reconnaissance à l’endroit de feue Tata Aby Diarra. 

Pourtant, Dieu sait que si ça ne dépendait que d’elle ces présents seraient à jamais tus. Seulement, un adage wolof voudrait aussi que l’on dise haut et fort la bonté de son bienfaiteur.

-          Tata Aby était d’une grandeur d’âme telle qu’en 2007, alors que j’étais sur le point de tenter une aventure avortée pour les USA, elle nous avait reçus ma maman et moi. Fait marquant, elle nous remit, séance tenante, une importante somme  d’argent (plusieurs billets de 10000frs), tout en regrettant de ne pouvoir faire plus.     

-          En fin Septembre 2012, je passai chez elle pour lui annoncer mon projet de mariage. Pour me raccompagner, nous fîmes chemin ensemble de Ouakam à la Station Elton de Mermoz. Dans sa voiture, Tata Aby me prodigua moult conseils. Elle fit d’émouvants témoignages sur ce qui la liait à ma maman. Tata Aby me promettait de prendre, dés que possible, ma future femme en aparté pour lui indiquer la voie à suivre dans son ménage.

Me revient en boucle son entretien avec sa fille qui nourrissait le souhait d’être aussi présente à mon mariage. Très formaliste, Tata Aby disait à sa fille que je ne l’avais pas invitée. Cet échange mit en exergue toute la complicité entre une maman et sa fille.  Elle avait tenu à être présente ;  ce qu’elle fit, du reste. Le sourire et la douceur de Tata Aby restent à jamais gravés dans ma mémoire.  

-          Mi-mai 2013, avec ma sœur ainée nous nous rendîmes chez Tata Aby. Alitée, elle me donna néanmoins des conseils gages de réussite dans la vie. Elle faisait preuve tant bien que mal de combattivité, soutenue par M. Sarr qui lui rappelait ses cachets.

Pour toutes ces bonnes œuvres parmi une multitude qu’elle a faites, Tata Aby mérite, à mon sens, plus que de simples mots. Par ma plume, toute la famille Sangaré réaffirme ses liens séculaires avec la famille Diarra.

Puisse Allah assister M. Sarr, sa fille et toute la famille Diarra dans ces durs moments. Que le paradis soit ta demeure éternelle Tata Aby.   

                                                                ADIEU TATA ABY  ! REPOSE EN PAIX TATA !

M. Diallo Ibnou

Professeur de Lettres

Blogueur et administrateur de site

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : mercredi, 14 août 2013