Communiqué de l'ADEPT

Sur le retard des salaires

Nous avons appris avec stupeur et consternation que jusqu’à la date du jeudi 11 juin 2015 nos camarades, professeurs contractuels, n’avaient toujours pas perçu leur salaire du mois de mai.

Nous signalons, à l’endroit de l’opinion, que de telles pratiques, que nous pensions laisser derrière nous, commencent à refaire surface depuis quelques mois.

Payer une partie de ses agents (Les enseignants titulaires) le 28 ou le 29 du mois et l’autre partie (Les enseignants contractuels) quinze jours après est une pratique discriminatoire et constitue une violation grave des dispositions de la loi fondamentale  notamment   en son préambule et de toutes les conventions signées et ratifiées par le Sénégal sur les pratiques discriminatoires.

En réservant un tel traitement à une partie de ses employés, le gouvernement du Sénégal exprime, une fois de plus, son manque de considération et son mépris vis-à-vis de ceux qui par leurs sacrifices de tous les jours ont permis de repousser de façon considérable les frontières de l’ignorance.

L’Alliance pour la Défense de l’Ecole Publique et des travailleurs –ADEPT- dénonce avec fermeté de telles pratiques, qui non seulement démotivent nos camarades, mais créent à juste raison, des frustrations qui ne seront que préjudiciables au système éducatif.

Nous tenons à rappeler au gouvernement son obligation de payer nos camarades au plus tard le 08 du mois suivant et appelons tous les enseignants qui n’auraient pas perçu leurs émoluments après cette date à rester chez eux.

Nous déplorons par ailleurs le retard accusé par le service de la solde dans la restitution des sommes ponctionnées sur nos salaires conformément aux directives du président de la république. ADEPT rappelle que seule cette restitution peut garantir le déroulement normal des taches de fin d’année.  

 

 Fait à Dakar le 11 juin 2015

Le Secrétaire Général National de ADEPT

El Hadji Cheikh G. Diop

Logo adept

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !