Revue de presse : celui qui dérange

Aïdara Ka-ra-ra fait toujours son show

Atypique, il l’est ; sans scrupule, il l’est aussi : nous croyons qu’il est le seul à parler de la marque de sa voiture ou de son salaire dans ses émissions. Ahmed Aïdara, qu’on le dise ou qu’on le taise est celui qui a fait sortir M. Macky hors de lui au point de parler de revue de presse transformée en dictature matinale.

Le fait est que M. Aïdara qui n’en est plus à son coup d’essai aura réussi bon an mal an à se faire une place dans un milieu où le laxisme essaie de se frayer un chemin.

M. Aïdara est en passe de devenir un contre-modèle dans la mesure où son patron le laisse faire son cinéma. Il est incontournable dans son groupe de presse où il anime le fameux journal des faits divers Teuss, Sen Jotaay, Reug Reug, etc.

Il peut tout de même s’estimer heureux dans un pays où les citoyens qui se moquent de lui sont prompts à écouter ses revues de presse à longueur de journée et les politiciens qui critiquent son bas niveau ne se gênent pas à profiter du magazine Sen Jotaay pour leur propagande.

Rappelons qu’il avait commencé à se donner en spectacle bien avant son arrivée au Groupe D-Média et que certains suivent présentement ses traces avec la complicité de leur patron de presse. Comme d’habitude, on attendra que les dégâts soient considérables pour s’indigner.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !