" Bascule " de Pierre Reverdy

Texte cent quatre-vingt-quatorzième

I- Présentation de l'auteur : Pierre Reverdy (1889-1960) est un typographe qui fréquenta les poètes surréalistes. " On le considère comme un des créateurs de la poésie moderne avec Max Jacob et Apollinaire. Cette poésie est faite d'émotions juste esquissées, au contact d'une nature perçue de manière originale et visuellement insolite, à la fois attachante et lointaine, comme dans le recueil Main d'œuvre. 
Source : Hélène Sabbah, Littérature, Des textes aux séquences, Hatier, 2006.
II- Texte : Bascule
La lutte du vent dans le port
                       Les mots brouillés dans l'air
Que la vague pousse plus fort
                  En dessous quelque chose passe
On attend que tout se défasse
L'eau monte par-dessus
                       Les pierres disparaissent
Et de l'autre côté il y a des jours qui naissent
Les jours luisants amoncelés
               Au bord de l'horizon qui les laisse tomber
                           Un à un
La main qui guide les saisons se trompe
Et moi je tombe
                       Ma raison
                               glisse
Entre les lames sous le pont
Je vois l'autre côté du monde
   Pierre Reverdy, Main d'œuvre, 1949.
III- Quelques axes de lecture 
- Réflexion sur un monde qui change, un monde complexe 
- Un poème écrit en vers libres 
- Les marques du surréalisme 
- La disposition typographique du texte
- L'absence de signes de ponctuation 
- À partir des éléments du texte, qu'est-ce qui justifie le titre ?
- Tous les vers commencent par une majuscule; à l'exception d'un vers : lequel ?
- Quel est le champ lexical qui prédomine dans le texte 
- Les marques de la première personne apparaissent vers la fin du poème.
Iv Insistons sur 
Le présent de l'indicatif : 
Le présent de l'indicatif peut exprimer un fait qui s'accomplit au moment où il est énoncé.
Exemple : "  la vague pousse plus fort"
Les marques de la première personne 
Exemple : " Et moi je tombe
                       Ma raison
                               glisse
Entre les lames sous le pont
Je vois l'autre côté du monde"

15/04/2018

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !