KEUR GUI Crew : Toujours dans son rôle

Au nom de leur engagement citoyen et musical

Plus de 9500 vues en trois jours sur You Tube

Images kgrAprès un long silence assourdissant, le groupe de rap KEUR GUI Crew refit surface samedi passé. « Diogou fi », expression ouolof pouvant signifier ça persiste ou du pareil au même en français, est la nouvelle vidéo qui passe, depuis lors, en boucle sur la toile et sur certaines chaînes locales.

En présentant cette vidéo, Kilifeu et Thiaat ont annoncé la sortie prochaine de leur double album, intitulé Encyclopédie subdivisé en deux chapitres : règlements de comptes et opinion publique, en Octobre 2014 plus précisément durant la période de la Tabaski à Kaolack.

Venons-en à la vidéo : Elle débute et prend fin sur une mise en scène : un boutiquier et ses clients. Une grande partie du tableau sombre présenté proviendrait de ces échanges ayant pour but de montrer les difficultés qui malmènent les Sénégalais à savoir : la cherté du sac de riz, les pénuries de gaz, et les coupures d’électricité.

Une vidéo  est assez originale avec des costumes et décors variés en voulant transcrire les réalités sociétales.  Le fond musical traduirait la gravité de la sombre situation dressée.

Et enfin aux paroles : Le ton est virulent, insultant à la limite : aucun souci à se faire le micro est une arme et ce sont des rappeurs, ils sont dans leur rôle. La rue aura parlé. De telles paroles leur ont permis de dresser un bilan sans complaisance, un bilan peu reluisant des deux années de M. Macky assimilées à un chaos total.

Puisqu’il était question de règlements de comptes, Fou Malade en a profité pour jouir pleinement avec ses amis de Y EN A MARRE de leur liberté d’expression. On aura tout désacralisé le temps due chanson.

Cette vidéo semble constituer une réponse donnée à ceux qui pensaient que le mouvement Y EN A MARRE n’en avait plus marre : visiblement Y EN A MARRE en a toujours marre.

Que de critiques acerbes : M. Macky, principal cible 

M. Macky en a pris pour son grade. Aucun cadeau ne lui est fait encore moins à ses alliés politiques taxés d’arrivistes, de transhumants, de société civile casée au Palais, etc. Ce groupe ne lui reconnaitrait aucun mérite. L’ombre de Mme la « first lady » Mariéme Faye Sall aura aussi plané.  Entre les lignes, KEUR GUI sensibilise dans la perspective d’une  autre alternance.

Un texte riche en figures de style :

Anaphore : reprise anaphorique de « même », comparaison, métaphore « cinéma, fainéants », hyperbole, interrogation oratoire « fu muss di diële ñexx … », énumération, etc.

Des questions qui s’imposent : Pourquoi avoir attendu deux ans pour présenter leur position ? Ce bilan présenté par KEUR GUI Crew est-il objectif ? Et les efforts de M. Macky ?

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !