Retour sur la crise scolaire

Des questions posées

"Il n'y aura pas d'année blanche" : un secret de polichinelle
1- Pourquoi M. Macky et son équipe n'ont-ils pas respecté les accords signés en 2014 ?
2- Pourquoi avoir attendu que les enseignants dénoncent les lenteurs administratives pour déclencher l'opération « coup de poing », pour gérer le stock de plusieurs milliers d'actes à traiter ?
3- Pourquoi l'État a-t-il laissé pourrir la situation, comme d'habitude ? Dire qu'un préavis de gréve a été déposé auparavant.
4- Pourquoi avoir attendu que les enseignants mènent la grève pour promulguer la loi relative à la validation des années de vacation, volontariat et contractualisation ?

5- Pourquoi les autorités ne reconnaissent-elles pas le bien-fondé des revendications des enseignants ?
Mettons en avant la raison et non la passion qui ne saurait solutionner le problème. Ma conviction demeure : le dénouement est proche.

 

PS: Un dénouement heureux en fin de semaine : telle est notre conviction.

22/04/2015

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !