De sacré Massaly à ...

Pauvre Massaly !

Sacré Massaly, avions-nous l’habitude de dire eu égard aux sorties puériles auxquelles il nous avait habitués sous la présidence Wade et depuis peu sous M. Macky.

Pauvre Massaly !

Il a la poisse ou c'est le sort qui s'acharne sur lui ?  Il va s'assagir de gré ou de force parce que la place d'un homme politique n'est pas en prison. Encore faudrait-il que le débat politique ne soit pas de bas-étage.
A ce rythme, il ne prononcera plus les expressions "prostituée politique" et "Gendarmerie nationale", « torture morale », etc.

Au demeurant, n’oublions pas que les mots sont polysémiques et que la prison n’est pas forcément la solution. 

MM. Barth et Malick Noel Seck avaient  fait les frais du régime de Wade.

Que Massaly rejoigne ses parents et se taise, alors !

100-6718.jpg100-6720.jpg 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !