M. Mary Teuw Niane tient son protocole. MTN tient à son protocole

Universités sénégalaises, à quand la normalité?

ministre-marie-teuw-niane-1.jpgM. Mary Teuw Niane est un homme du sérail. Depuis plusieurs années, il occupe des postes de responsabilités l’ayant mis en rapport avec les acteurs du temple du savoir en tant que Professeur, recteur et présentement Ministre.

L’actuel régime est, quoi qu’on dise, déterminé à aller jusqu’au bout de ses réformes initiées par la CNAES (Concertation nationale sur l’enseignement supérieur) dirigée par le Pr Souleymane Bachir Diagne.

Avec les Sénégalais, il faut prendre les décisions qui fâchent. Point d’omelette sans casser d’œufs se disent sûrement nos autorités. Pour rappel, l’inscription dans les universités  privées en 2013 des bacheliers, jadis, non orientés fut une pilule très amère pour nos dirigeants. Une telle opération aurait couté prés de 5 milliards.

Le fait est que tous ceux qui s’attendaient à des concessions de la part de l’Etat avaient fini par déchanter lors du discours du 31 Décembre 2013 de M. Macky Sall. Il tient à ses réformes et, de facto, il les appliquera même si on a tendance à les qualifier de mesures impopulaires eu égard aux remous suscités.

 Mis devant le fait accompli, les étudiants vont s’inscrire dés l’instant qu’une bonne partie se soit déjà inscrite. Tôt ou tard, ils rejoindront les amphis. Leurs menaces n’y feront rien.

Le scénario semble écrit, une partie s’est déjà inscrite notamment les nouveaux bacheliers depuis belle lurette, il ne pourrait en être autrement avec les autres.

Ils ont signé même si ce fut en arborant des brassards rouges.

MTN tenta tant bien que mal de siffler la fin de la récré et donna des assurances à ceux qui voudraient étudier en leur promettant l’ordre et la stabilité. Seulement les choses tardent à redevenir normales. La confusion est toujours de mise. M. Mary Teuw Niane tient son protocole. Et, malgré les voix discordantes d’étudiants, il tient à son protocole. Tout comme il tient à la très controversée Université Virtuelle du Sénégal.

Vivement le bon fonctionnement de nos structures universitaires. Que la qualité tant promise par l’Etat et tant souhaitée par les étudiants soit effective. 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire