Marouba Fall

Texte cent quatre-vingt-deuxième

Texte choisi : « Hymne patriotique » de Marouba Fall
I-Présentation de l’auteur :
Marouba Fall est un écrivain sénégalais né en 1950 à Dakar. Il est à la fois romancier : La Collégienne ( 1990), Entre Dieu et satan (2003), Casseurs de solitude(2012)  ; poète : Cri d’un assoiffé de soleil ( 1984), Pépites de terre ( 2004), Chasseur d’éternité (2012) ; dramaturge : Adja, militante du G.R.A.S (1985), Aliin Sitooye Jaata ou la Dame de Kabrus : suivi de Adja la militante du G.R.A.S (1996) ; essayiste :  Lis Tes Ratures (2010), etc.  
II- Texte : Hymne patriotique
Deuxième partie 
II
Nous sommes les fiers piroguiers
Le va et le vient de nos pagaies
Creuse le ventre de l'océan
Et nous ouvre les bras de l'horizon limpide
Ramons d'une même voix 
Ramons d'une seule foi
Demain comme une promise nubile
Apprête ses vols de fraîcheur
Et ses lourds pagnes d'étreintes parfumées

Sénégal
Depuis le premier chant des coqs
Tu marches
Derrière toi la Nuit
Marche
Devant toi le ciel déverrouille sa porte
Et vient à ta rencontre un jour triomphal
Hautain comme un adolescent au terme de l'initiation
Devant toi un peuple uni
De sa main multiple brandissant l'Arc-en-ciel
Qui flotte au vent

Flotte Arc-en-ciel
Et que chaque Soleil qui se réveille
Te tisse plus haut le long de la hampe de l'histoire
Arc-en-ciel flotte

Sénégal
Depuis le premier chant des coqs
Tu marches
Que ta voix trouant l'épaisse surdité du Présent
Annonce l'ère de la Cigale
Quand l'homme aura faim de son semblable
Les Nations croqueront ensemble
La kola des coeurs de tempête apprivoisée
Dans un même breuvage
Elles tremperont leurs lèvres multicolores
Alors épaule contre épaule
Tous les enfants de la Terre chanteront en chœur
Comme sûrement les Anges
Autour de l'insomnie de Dieu
Marouba Fall, in Anthologie «  Paroles partagées » présentées par la Maison Africaine de la Poésie Internationale- MAPI, Les éditions feu de brousse, 2005.
III- Quelques axes de lecture 
- La solennité du chant 
- Un viatique 
- L'emploi symbolique du mot " piroguiers"
- Repérez une expression présente dans l'hymne national du Sénégal 
- Un poème en vers libres. 
- L'effacement de la ponctuation 
Repérage et interprétation des figures de style : métaphore, anaphore, personnification, parallélisme, allégorie, comparaison,  hyperbole, zeugma, etc.
IV- Insistons sur :
1- L'impératif 
L'impératif est "le mode de l'injonction. Il permet d'exprimer, à la forme positive, un ordre, une exhortation, une prière, un conseil ou une suggestion. Il permet d'exprimer, à la forme négative, la défense." 
Il existe à la deuxième personne du singulier et aux deux premières personnes du pluriel.
Exemples :
2-  Le poète :  Un aventurier du langage 
" Le poète entretient un rapport particulier avec le langage. Pour le poète, les mots sont des objets possédant leurs sonorités, leur forme, une histoire spécifique. Il en use comme un peintre se sert des couleurs. Le poète brise le langage rationnel, logique, [...] pour rendre aux mots leur force et leur liberté originelles. En jouant sur le langage, le poète renouvelle et enrichit notre manière de penser et notre perception du monde."
" Va-et-vient" est un nom masculin invariable symbolisant les allées et les venues des personnes. 
Dans le poème, Marouba Fall choisit, en faisant preuve d'originalité, l'expression : " Le va et le vient de nos pagaies" pour montrer à quel point le poète est rebelle aux conventions. 
3- Quelques figures de style 
A- Le parallélisme : Cette figure de style consiste à faire d’un être inanimé ou d’une abstraction un être réel.
Exemple : " Les Nations croqueront ensemble
La kola des coeurs de tempête apprivoisée" 
B- L'anaphore : La répétition d'un mot ou d'un groupe de mots en début de vers, de phrase ou de proposition. 
Exemple : " Ramons d'une même voix 
Ramons d'une seule foi" 
C- La métaphore : C'est une analogie sans outil comparatif. La métaphore établit une assimilation entre des termes. 
Exemple : " Le va et le vient de nos pagaies
Creuse le ventre de l'océan" 
D- L'hyperbole : C'est une expression exagérée.
Exemple : " Tous les enfants de la Terre chanteront en chœur "

21/01/2018

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !