Sport et dopage

Texte quatre-vingt-sixième

Un dimanche, un texte

Le dopage est intimement lié aux sports de compétition, auxquels il est indispensable pour, au moins, trois raisons. Tout d'abord, la fabrication des champions. Elle est de plus en plus intégrée dans une chaîne de production mettant en jeu des techniques de sélection et d'entraînement vouées  à l'optimisation des capacités physiques et psychiques à réaliser des performances à un moment donné. L'objectif est de programmer des individus entièrement dédiés et asservis à une discipline déterminée pendant une période de leur vie. Dans un grand nombre de pays, des dizaines de laboratoires et centres de recherches travaillent à la mise au point de nouveaux outils du sport auxquels le champion devra s'adapter dans le seul but d'augmenter les performances mais aussi à l'amélioration technique du geste sportif en utilisant les résultats fournis par les capteurs sensoriels ou les simulations par intelligence artificielle, ainsi qu'à l'étude de la fatigue musculaire par résonance magnétique en vue d'en repousser les limites et d'en contrôler les effets.
Le niveau de la concurrence et le degré de compétitivité sont tels que les contraintes de fabrication de plus en plus rigoureuses- l'entraînement, jusqu'à six heures par jour, commence depuis la pré-adolescence- aboutissent à produire des "pièces" sportives à la fois très performantes et extrêmement fragiles. […]

   Ainsi, la fabrication programmée des athlètes, la rentabilisation des investissements qu'elle exige rendent inévitable le recours à des techniques de dopage de plus en plus scientifiques et médicalisées. Mais il est une deuxième raison : une fois fabriqué, à coût sans cesse plus élevé, il faut tirer du champion le meilleur rendement-en performances et en argent- sur le marché concurrentiel des compétitions sportives. Dans tous les sports médiatisés-ceux qui brassent le plus de capitaux- on assiste depuis plusieurs années à une inflation vertigineuse du nombre d'épreuves, rencontres, tournois, coupes, championnats …
   Un mercantilisme effréné a envahi le milieu sportif de haut niveau : entraîneurs, dirigeants, responsables nationaux, organisateurs, fournisseurs et sponsors, médias … et bien évidemment les champions eux-mêmes, tous sont intéressés- financièrement et professionnellement- à cette exploitation.

Jusqu'à la FIAA, qui, avec la complicité du CIO, double le rythme du championnat du monde d'athlétisme, devenu bi au lieu de quadriennal. Soumis à un rythme épuisant, le champion est contraint au dopage : le sport de haut niveau est devenu le principal, sinon le seul vecteur des valeurs de l'idéologie dominante. Comme l'a bien montré, entre autres, Michel Caillat, " le système sportif est une redoutable machine à réprimer, éliminer, trier», conduite par une " logique d'exclusion», exaltant en permanence, donnant à voir à des centaines de millions d'humains les vertus de la compétition, de la sélection des meilleurs, du dépassement de soi pour le succès individuel obtenu au détriment des autres. Y compris dans les sports collectifs, où l'équipe est toujours celle d'un leader. Avec un vocabulaire adapté à chaque discipline et à son public, du populaire -football et cyclisme- à l'élitisme- tennis ou golf- […]
  Pour atteindre la gloire que procure le sport, ces sommets de la vertu, de la reconnaissance et de la fortune, au parcours ouvert à tous, sans distinction de naissance, de fortune, de race ou de religion, des hommes sont prêts à tout.


                                                    Christian De Brie, Le Monde diplomatique, août 1992

                                                Quelques axes de lecture

  • Que pensez-vous de ces affirmations : « Le dopage est intimement lié aux sports de compétition »

« Pour atteindre la gloire que procure le sport … des hommes sont prêts à tout. »

  • Distinguez l’essentiel de l’accessoire
  • Résumez le texte au quart de sa longueur

Discutez cette affirmation : « Pour atteindre la gloire que procure le sport, ces sommets de la vertu, de la reconnaissance et de la fortune, au parcours ouvert à tous, sans distinction de naissance, de fortune, de race ou de religion, des hommes sont prêts à tout. »

Bon dimanche à tous !

10/01/2016

Telechargement 4

22 votes. Moyenne 2.86 sur 5.

Date de dernière mise à jour : mardi, 12 janvier 2016