Le receveur et le militaire

Dans le minibus

Dans le minibus, le receveur repéra un homme en tenue militaire prétendant à un privilège indu : voyager à bord de TATA sans se payer un ticket. Le receveur voulut attirer  son attention mais le militaire fit la sourde oreille. 

minibus-tata-archiplein.jpgLe receveur décida de reculer pour mieux sauter. Alors, il changea de cible et se tourna de l’autre côté du car tout en s’adossant aux grilles. Le receveur héla une jeune fille d’une quinzaine d’années. En réalité, il voulait que celle-ci demandât à une vieille femme entrée dans le minibus depuis quelques minutes ses sous pour avoir droit à un voyage paisible. Très remontée contre le receveur, la femme du troisième âge  fit croire au requérant avoir dépassé l’âge qui ferait qu’elle s’adonnât à des gamineries du genre : ne pas se payer le ticket du transport. J’ai acheté le ticket dés mon entrée que ce soit clair à ton niveau.

Le jeune receveur revint à la charge après cet épisode de la vieille mère. Il reprit son échange avec le militaire qui visiblement ne voulait point s’exécuter.

-Il y a une lettre circulaire indiquant que vous devez acheter un ticket. Alors, point de privilège indu.

Un véritable dialogue de sourds parti pour durer plusieurs minutes sans issue heureuse. Sur ces entrefaites, nous quittâmes le TATA : l’un réclamant l’argent, l’autre refusant de donner l’argent.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.