Boris Vian

Texte cent cinquante-troisième

I- Texte choisi : «  J’aimerais devenir un grand poète » de Boris Vian

II- Présentation de l’auteur : Boris Vian ( 1920-1959) est un ingénieur qui a mené diverses activités littéraires et artistiques : romancier, poète, trompettiste de jazz, traducteur, conférencier, etc.  Vian est une grande figure de la littérature française.

Il est l’auteur de plusieurs pastiches sous le pseudonyme Vermon Sullivan.  Vian a écrit :  J’irai cracher sur vos tombes ( 1946),  L’écume des jours (1947), L’Automne à Pékin (1947) ,  Vercoquin et le plancton (1946) , L’Herbe rouge ( 1950) , etc. Boris VIAN a écrit une chanson célèbre intitulée Le Déserteur (1954)

Boris Vian fut un proche collaborateur de Jean Paul Sartre dans la revue Temps modernes. Il mourut à l’âge de 39 ans.

III- Texte :  J'aimerais

Devenir un grand poète

Et les gens me mettraient

Plein de laurier sur la tête

Mais voilà

Je n'ai pas

Assez de goût pour les livres

Et je songe trop à vivre

Et je pense trop aux gens

Pour être toujours content

De n'écrire que du vent.

             Boris VIAN

IV- Quelques axes de lecture

- L’écriture poétique de Boris Vian ;  

-   Une dose d’humour, un style loufoque, absurde

- Ecrire un poème d’après ce modèle

- Les valeurs des temps verbaux  

 

V- Insistons sur :

L’indicatif et le conditionnel

 -L’indicatif est le mode de la certitude, de la constatation.  Etc.

Exemple :  

« Et je songe trop à vivre

Et je pense trop aux gens »

- Le conditionnel  

"Le conditionnel exprime un fait futur ou présent, ou passé, qui est soumis à une condition non réalisée." Le conditionnel est donc le mode de l'action soumise à une condition. C’est le mode de la possibilité, le doute, etc.

Exemple :

« J'aimerais

Devenir un grand poète »

 

NB : La terminaison à choisir : rai ou rais

  • Pour affirmer une certitude, on emploiera le futur simple

Exemple : «  Je m’y rendrai »

  • Pour exprimer un doute ou un refus poli, il faut employer le conditionnel

Exemple : « Il aurait aimé vous recevoir, mais il a eu un contretemps

 

Sources  principales :

Wikipedia
A. Souché et J. Lamaison, La grammaire nouvelle et le français, Fernand Nathan, 1961.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.